une rencontre flamboyante

By | 15 septembre 2018

Elle a débarqué dans ma vie comme une plume dans un oreiller : sans bruit. Elle s’est installée délicatement comme si sa place l’y attendait. Naturellement. Comme une évidence, une simplicité : elle était dans ma vie parce qu’elle devait y être. Magique !

2015. L’année des attentats. En découvrant l’horreur devant ma télévision, j’ai eu peur pour les quelques personnes que je connais habitant Paris. Son nom a été le premier à franchir mes lèvres : Nathalie ? Tu vas bien, dis moi que tu n’étais pas au petit Cambodge ?? oui, en 2015, l’année où j’aurai  eu peur pour cette comète que je n’avais jamais rencontrée.

Au détour d’un défi, nous avons appris à nous lire, à nous découvrir des points communs mais également tant de différences !

Elle est solaire, je suis dans la lune.

Elle est pragmatique, je suis rêveuse.

Elle connaît sa valeur, j’ignore ce mot.

Elle a confiance en elle, je ne sais pas comment cela s’écrit.

Elle aime l’Autre. Je m’en méfie.

Elle est drôle, intelligente, emplie d’une bienveillance qu’on ne rencontre que très rarement.

C’est une épicurienne qui croit en la vie, qui aime recevoir autant qu’offrir.

A la fin du mois de juillet, elle est venue passée un WE à la maison. Chez moi. Parmi les miens. Je n’ouvre pas les portes de mon univers facilement. J’avais peur, terriblement de la décevoir. De ne pas être à la hauteur.

Je n’ai qu’une envie aujourd’hui, être à demain, ce demain où l’on se reverrait avec la même évidence que la première fois.

Stéphanie

Et pour prolonger l’instant, je lui ai emprunté sa playlist : à ma reprise, c’est avec ses goûts musicaux que je me suis rendue au travail, avec ce petit sourire affiché sur mon visage, comme hommage à ce qui est sa marque de fabrique : le bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.