Mes Etats d’Esprit du Vendredi #3

By | 18 janvier 2019

Cette année, je continue de tenir de manière régulière ce rituel que vous savez maintenant être initié par Zenopia et Postman.  Il a de l’importance ce petit billet, je vais donc essayer d’être la plus régulière possible. Une semaine très bizarre, où je dois prendre en compte le fait que mon corps se rebelle. Qu’il me faut accepter qu’en avoir plein le dos n’est pas qu’une image. Que la solitude peut avoir du bon.

[jour: vendredi 18 janvier  2019] – [heure locale 21h55– ]

fatigue : je suis cuite. Le mal de dos est horrible la nuit, le jour je marche d’avantage. Après avoir tâtonné, la collaboratrice de mon doc (un peu plus réactive que cette dernière, j’avoue j’apprécie bcp) a modifié le traitement. Je n’ai pas forcément moins mal, mais je suis assommée. Je dors en moyenne 4 heures : je m’endors super tard et me réveille à 4h00. Parfois avant, suivant l’arrivée de ma fille en plein cauchemar me demandant de dormir avec elle. (nous avons eu du 01h30, du 02h00 et du 04h00. Ainsi que 2 nuits dans son lit youhou).

humeur : Je ne retravaille pas avant une semaine. Aussi horrible que cela soit à dire, je ressens un poids en moins. Cela n’enlève pas le reste, mais c’est un poids en moins, indéniablement. J’ai affronté mon passé cette semaine, en recevant un mail du géniteur… Pour une question de paiement de prestation compensatoire. Je n’ai rien dit à mamoune. J’ai encaissé le « je ne comprends pas, j’ai été un bon père, tu n’as manqué de rien. je verrai mes petits enfants un jour ». Je l’ai effacé et j’ai fait comme si je n’avais rien reçu. Tiens, en l’écrivant je crois que je comprends pourquoi je dors mal…

estomac : on ne va pas en parler des lustres, mais il faut que je perde du fucking poids POUR MON FUCKING DOS ! (et ma fucking estime de ma petite personne aussi. Et la classe transplantée si j’y vais… Punaise ça en fait des raisons).

cond. phys. : une nouvelle radio, sérieuse cette fois (merci Tournefeuille pour tes clichés pourris et tes compte-rendus de merde). Les disques ne vont pas si mal du tout. Du coup, j’avoue avoir eu peur : que le doc ne me croit pas. AU contraire, cela confirme ses doutes : atteintes des nerfs au niveau de la colonne. Nouveau traitement, kiné et scanner à prévoir. Dans le meilleur des cas, c’est des nerfs qui se bloquent dans des vertèbres (il faut trouver la cause), ou alors Hernie. Au pire on ne sait pas et on ira vers une IRM. Aujourd’hui j’ai retrouvé mon kiné préféré. De manière un peu sportive. J’avais RDV à 14h00. En sachant que je laisse solenn à 14h05 à l’école (j’ai bien tenté de la lancer au dessus de la grille, mais le dos toussa, j’ai pas réussi). J’ai eu l’impression que cela me faisait du bien, sauf que là, je morfle. On va dire que c’est normal. Prochaine séance (de torture) lundi.

esprit : je suis contrariée. Des collègues me manquent, mais pas le boulot. Je suis contente juste de sourire un peu le midi le temps d’aller récupérer ma fille à l’école (oui, je suis en arrêt et je récupère ma fille. Il faut me faire du bien, et l’avoir avec moi me fait du bien. Un pb ?) même si je déclame (mal, mais juste, mais mal) du Goethe dans sa langue natale.

boulot : rien et cela ne me manque pas. Pire je pense déjà à la reprise…

culture : En pleine lecture du vide de Patrick Sénécal. j’ai presque fini Hippocrate, j’ai trouvé cette série très intéressante. On a commencé l’amie prodigieuse avec mamoune que je trouve difficile mais passionnant.

loulous : le grand m’a fait la tête pendant 24h00. 24 punaise d’heures. JE DETESTE CA !!!!! c’est toujours aussi difficile avec lui, s’il pouvait savoir combien je l’aime ce petit merdeux. Solenn est incroyable. connaît des moments difficiles mais est particulièrement attentive à moi. Fait des tonnes de progrès. On fait des battle d’homonymes et de synonymes (si si …), veut apprendre à lire (je n’ai pas commencer encore sérieusement, mais ce WE je risque de m’y plonger). On a fait des repas à parler en anglais. Et bien on arrivait à communiquer ! Fait bcp de cauchemars aussi,  je dors souvent avec elle (enfin, je finis mes nuits avec elle). Et même pendant ses nuits ELLE PARLE ! la nuit dernière, elle a fait plusieurs rêves. Elle a commencé par : « papa, arrête de manger mon chocolaaaaaat », puis « Matthieu tu m’énerves ! t’es moche et tu pues du bec ! », suivi de : « noooon maîtresse, ne mange pas le requin, il va te manger ! en plus c’est pas booooon » en terminant par « je veux pas que maman aille dans les étoiles avec titou, je veux pas qu’elle mourre » et ce en pleurant. Je l’ai réveillée. En résumé : son père lui boulotte tout son chocolat, son frère oublie de se brosser les dents et de se coiffer, sa maîtresse se mange des sushis à même le poisson et je vais mourir dans quelques jours….

love : M’envoie des messages. Me laisse dormir quand et où je dois le faire. A été inquiet mais a tout fait pour ne pas me le montrer.

amitiés : merci S. pour tout. Merci C. pour les sourires du midi.

Message perso : mon cher kiné, je ne vous savais pas expert en matière d’enlevage et d’agrafage  de soutif !

Sortie : drive demain, kiné et école lundi.

envie de : ne plus avoir peur de lui

[fin: 22h47] 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.