mes états d’esprit du vendredi #15

By | 12 octobre 2018

Je continue ma fidélité à ce petit rituel sympathique (et qui me permet surtout de garder une certaine trace des semaines qui s’écoulent), initié par l’étonnante Zenopia et le non moins charmant Postman.

[jour vendredi  12 octobre 2018] – [heure locale – 21h22]

fatigue : je ne sais pas trop. Je dors peu mais le peu est profitable.  J’ai tenu la semaine avec des entretiens difficiles, des enfants difficiles, des jours difficiles et pourtant, je ne me suis pas écroulée. Mon corps sait donc rentabiliser et utiliser ce que je lui donne à bon escient.

humeur :  je suis effondrée. Je n’ai plus d’humeur. Je souris à mes enfants, j’essaie de ne pas trop m’énerver, j’essaie d’être présente. Cette semaine, nous avons fait de l’empathie alternée avec mon Ours, parce que l’on ne pouvait être partout à la fois. Hier il a enterré sa tante. Aujourd’hui j’ai assisté à la cérémonie d’au revoir de Michaelle.

La semaine dernière, quasiment heure pour heure, je recevais ton dernier message. Je n’aurai pas été présente les derniers moments, je n’y suis pas arrivée, j’ai refusé de croire qu’en effet tu partais. Cela fait peu de temps finalement que l’on se connaît, quelques mois que l’on s’est rapprochée. Tu avais vu que je ne me liais pas facilement et ça te faisait rire. Tu t’en fichais, tu aimais la vie, aimais l’autre pour ce qu’il était, n’avais pas peur de mourir. Tu aimais Ton seigneur, disais que ce n’était qu’une épreuve que ce cancer qu’il avait mis sur ton chemin pour éprouver ta foi inébranlable. Aujourd’hui, tu serais fière de la cérémonie qui a eu lieu, pleine de douceur. J’ai de la peine, tant de peine pour ton mari, pour ton petit qui avait si mal. J’ai de la peine de savoir que je ne verrai plus ton sourire, ni ne recevrai tes messages remplis d’un optimisme extraordinaire. J’ai de la peine Michaelle, si  tu savais …

estomac : mcdo mangé sans envie, juste histoire de.

cond. phys. :  la séance de lundi de basket m’aura fait un bien fou, celle de lundi me fera le même effet j’en suis certaine. promis, je finirai rouge écrevisse, sur les rotules !

esprit : rempli des larmes versées cette semaine

boulot :  mon binôme est épatante. Elle arrive à me faire sourire et me redonner la confiance qui nous manque à toutes les deux. c’est rassurant !

culture :  « d’après une histoire vraie » de Delphine De Vigan, toujours, c’est un livre très perturbant à l’écriture tellement addictive !

Question perso : on dit à juste titre que l’épreuve la plus difficile pour un parent est de perdre son enfant. La douleur d’un gamin de presque 12 ans qui vient de perdre sa maman est d’une violence terrible aussi… Vraiment.

loulous : le grand a « mass évals »la semaine prochaine, il joue donc ce soir pour se donner du courage (sic). la ptiote a fait sa première journée scolaire complète, c’est à dire avec ALAE le soir. Elle était ravie. Elle m’épate par son autonomie, sa volonté d’aller toujours plus vite, toujours plus loin. Bon elle a été dure hein, crevée qu’elle était de sa journée. Mais la petite histoire, la chanson, le câlin… cela fait 2 soir où tout se déroule bien, dans la douceur et les rires. Et ce soir, c’était important.

amitiés : des photos envoyées et vues ce matin au réveil. un petit mot dans la soirée. Merci <3

love : sa semaine a été dure. Belle-maman ne va pas mieux, son état est en phase descendante, il a du la soutenir du mieux qu’il a pu aux obsèques de sa soeur, laissant sa propre peine de côté. Mon Ours, mon roc …

sorties : match à domicile demain. S’il ne pleut pas, vélo et petit parc derrière chez nous avec la petite. j’ai besoin de souffler.

Courses : demain évidemment

envie de :   rire, oui vraiment.

‘zic : parce que je suis une croyante qui ne sais juste pas en qui croire. Alors souvent j’improvise.

 

 

[fin: 22h51]

 

 

One thought on “mes états d’esprit du vendredi #15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.