Mes Etats d’Esprit du Vendredi #13

By | 29 mars 2019

 

Semaine 13. Déjà. Sur les 52 que compte 2019.Je me suis rendue compte que je ne les avais pas vu vraiment passées, ces 13 semaines. La faute à un arrêt de travail qui aura eu le mérite de me confirmer que je ne suis plus à mon aise dans ce boulot. Ou dans l’environnement de ce boulot. Non que je ne le savais pas, mais peut être que mon corps a eu besoin de me le prouver. Mon esprit aussi.
c’est donc parti pour mes EEV numéro 13.

[jour 29 mars 2019] – [heure locale 23h306– ]

fatigue : Le sommeil est mon ennemi, je m’évertue à le fuir semaine après semaine. Enfin, ça, c’est la version officielle en mode Warrior-de-l’extrême-le-sommeil-c’est-pour-les-faibles. En vrai, ça fait 3 soirs que je m’endors devant la téloche avec le stabilo qui s’enfonce entre mes boobs et le bouquin qui se retrouve surligné de manière très Solennienne, c’est à dire façon Artiste Incomprise. Je suis claquée, pour autant je n’arrive pas à dormir plus de 4 h00. Je mets des lustres à m’endormir (je m’endors épuisée sur un livre) et à 5h00 j’ai les yeux qui demandent au reste de mon corps de bouger.

humeur : angoissée. Terriblement.

estomac : ouais on s’y met lundi. Ou mardi. De je ne sais pas de quelle semaine. Quant à l’année … pfffff, on avisera. Oui, oui, je parle bien de régime.

cond. phys. : si l’on excepte une crise d’asthme venue de l’espace (enfin de mes poumons) et la sensation que je fais 15 crises cardiaques par jour, ça peut aller. Je bouge ce qu’il faut pour le dos. je bouffe ce qu’il faut pour les bourrelets.

Esprit : bien occupé cette semaine. Comme il va l’être la semaine à venir.

boulot : Heureusement qu’il y a des collègues cool (et mon PAI que j’aime d’amour même sans bisous. t’avais qu’à me faire mon câlin de reprise d’abord !) parce qu’autrement … 1 intervention en prison par semaine depuis ma reprise, c’est une de trop. le groupe de cette AM a été odieux pendant la moitié de l’intervention. Il a fallu que je m’énerve, chose que je n’apprécie guère… Mon autre projet bat de l’aile. On est toujours 2 et soudées à s’y investir, mais clairement on y laisse des plumes….

culture : plus de la moitié du 3ème tome de la trilogie W3. Je pense qu’ils vont me manquer … 3ème saison entamée ce soir du Bureau des Légendes. Envie d’un ciné mais je ne sais pas trop quoi ni quand encore moins avec qui. ON va donc se contenter je le pense de la télé.
Edit : après vérification des sorties : « Ma vie avec John F. Donovan », ça a l’air plutôt pas mal…

loulous : – le grand : J’ai contacté certains de ces profs pour avoir des éclaircissements sur son travail et son attitude. Encensé par sa prof de français, beaucoup moins par sa prof de maths (monsieur est ou dans la lune ou la bouche très active surtout à parler de tout sauf de maths). malgré des résultats qu’elle estime plutôt bons. Quant à la prof d’anglais, elle a eu pitié de son pauvre niveau et a mis en place un système de je ne sais trop quoi pour valoriser ses connaissances et éviter qu’il ne s’enfonce d’avantage. Rien que ça. Enfin, je ne vais pas la contrarier la brave dame, mais les notes cataclysmiques qu’il a obtenues sont juste le résultat d’une absence de travail avouée… Je lui ai donc fait comprendre que le poil dans la main c’était sympa, mais que puisqu’il n’avait rien fait pour l’enlever, j’allais me muer en pince à épiler pour l’en extraire. Vu sa tête, je crois qu’il a pris mes menace au pied de la lettre …
– La ptiote : malade le WE dernier, je l’emmène chez notre topissime pédiatre, pensant à une angine. alors oui, y en avait bien une, bactérienne, avec une petite surcouche de scarlatine. le drame, 3 jours à la maison, elle l’a vécu comme une punition ultime (et son frère qui désespérait d’avoir autant de fièvre qu’un glaçon…). J’en ai profité pour lui parlé d’un petit soucis remarqué il y a une dizaine de jours, une grosseur qui vient et disparait. Bien sûr, il n’y avait rien au moment de la consultation. La pédiatre me demande de lui envoyer une photo. N’est pas très rassurante, ne se prononce pas, très vague. Photos Faites 2 jours plus tard. Aussi, quand  jeudi, j’ai vu s’afficher son nom sur mon portable, je me suis dit que je n’allais pas aimer du tout notre conversation. Bon ce n’est pas une urgence, sinon je vous envoyais de suite à Purpan, mais une semie-urgence : j’ai pris l’initiative de prévoir un RDV avec un ami chirurgien mercredi. Je pense à une hernie inguinale avec un risque pour l’ovaire. Et si ce n’est pas ça on avisera. Lise, tu es cool, mais tu viens de m’achever. Mon bébé va devoir sans doute se faire opérer ??? Ma tornade ???? Ok, ce n’est pas une opération grave en soi, mais le pronostique de l’organe peut-être engagé. Celui de ma fille aussi. Ceci explique que depuis lundi, mes nuits sont réduites à néant ou presque. Que je fasse plus de crises d’asthme que d’habitude. Que je fasse des crises d’angoisse à répétition. Je ne suis pas une flippette du monde médical. J’ai accompagné ma grand-mère lors de sa mastectomie, la douchant à la bétadine le soir, la soutenant jusqu’au bloc, étant là lorsqu’on lui a enlevé le drain. De la même manière, lors de notre dernier petit séjour aux urgences pour Solenn, malgré la fièvre qui ne baissait pas, ses incohérences, ses hurlements, je suis restée stoïque. Mais là, j’avoue, c’est un coup …. Ok, traite moi d’idiote si tu veux hein.

Love : Il y a une semaine, je lui ai écrit une lettre. Qu’il n’a toujours pas lu. je dors dans le salon depuis, parce qu’il était malade, parce qu’il ronfle. Parce que j’ai besoin de solitude. Parce que pour la première fois, je me suis surprise à imaginer ma vie sans lui. De manière fugace, je ne suis pas entrain de parler de le quitter. Mais de manière réelle quand même. L’absence de dialogue me pèse, l’absence de compréhension me pèse (je ne suis pas exempte de tout reproche, loin de là). Et sa capacité à tout balayer d’un revers de mauvaise foi me pèse aussi. Affaire à suivre …

amitiés : Dimanche dernier, j’ai passé un petit moment avec la Rousse au téléphone. Définitivement, elle est la fille cachée du soleil et d’une licorne : quand tu raccroches, t’as le coeur en fête. Dimanche aussi, proposition de petite promenade très sympa, ma fille sous le bras, ses amies sous le coude. c’était chouette merci ! Mon PAI est d’une humeur sautillante et râle comme un putois : c’est horrible, on dirait Moi : tu passes trop de temps dans mon bureau !
et cette semaine, entre la presque amie qui passait l’épreuve redoutée du jugement et une copine qui voit son oral du CAPES de français arrivé au triple galop, je dois dire que ce fut stressant : bon, les filles, sans rire, j’ai du stressé autant que vous (même si pour toi, Céline, la délivrance ne sera que dans 15 jours (j’ai pas fini de me faire des cheveux blancs tiens ….)) !!!

Message perso : Peut-être qu’enfin tu vas comprendre que tu es une super professionnelle ? que tu es indispensable à tes élèves ? que si l’on veut te garder, ce n’est pas pour ta capacité extraordinaire à garder un portail ouvert (enfin pas que, car tu le fais tellement bien ….)? Bref je suis contente pour toi…

Sortie :  pas grand chose, pas de match pour le grand. Promenade sans doute.

Point révision CRPE : Une nouvelle rubrique pour ma nouvelle lubie. J’ai changé de maison d’édition pour les révisions de Math et suis passée de Nathan à Hatier dont on me disait le plus grand bien. C’est de la fumisterie !!! y a toujours des probabilités, des équations, des fonctions affines …. Bref, même en changeant d’édition, y a toujours des maths au programme du CRPE….

Presque Citation de la semaine  : “Ok google, mets moi chaud cacao sur spotify. Non pas celui là. Ok google Stop. Non arrêt j’t’ai diiiiit. Non mais t’écoute rien ! Ok google mets moi chaud cacao. MAIS PAS CELUI LA JE TE DIS. Ok google tu fais chier !”. Citation de Solenn qui s’est fait remonter les bretelles pour son langage fleuri et qui a du me donner une pièce comme la coutume de la maison l’y oblige. J’ai cru que je lui arrachais le coeur…. 30 minutes pour monter dans sa chambre et redescendre me tendre une pièce de 2 cts ….

Aveu de la semaine : Quand la pédiatre m’a appelée, elle m’a également demandé de garder les images de l’intimité de ma fille dans mon portable pour les montrer au chirurgien. je n’ai pas pu m’empêcher de lui répondre « ok. Par contre, c’est vous qui me sortez de garde-à-vue si je suis arrêtée pour détention d’image pédopornographique hein ». Elle a ri. Beaucoup. Et moi j’ai raccroché et j’ai pleuré. Tout autant.

envie de : voir cette semaine passer comme une fusée pour entendre le chirurgien me dire : on ne fait rien, c’est pas grave, elle est juste ballonnée votre fille.

‘zic :   

[fin: 00h09 ] 

One thought on “Mes Etats d’Esprit du Vendredi #13

  1. sauvin

    Te prends pas la tête pour Soleen … c’est sûrement rien … !
    Te prends pas la tête pour Mat …. il veut bien reussir sa vie sans parler couramment anglais …
    Idem pour l’Ours , vaut mieux un taiseux qu’un connard qui ramène sa fraise tout le temps , ça te stresserait encore plus !!!!!
    Bref …. t’envisagerais pas de venir me voir un coup ….. je fais super mal à manger , c’est le bordel chez moi , y’a pleins de gosses , mais ça me ferait trop plaisir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.