MemoreM semaine 4 :

By | 22 janvier 2019

Mouss, du haut de son envie et de sa folie, a décidé cette année de rempiler dans un projet très ambitieux, du moins pour moi.

  il s’agit « d’un atelier d’écriture (et plus largement de création en tout genre), toujours tourné vers le positif parce que ça fait du bien à tout le monde, et basé sur les BONS souvenirs ou des anecdotes POSITIVES de notre vie. Ceci dit, ça peut aussi être une mésaventure avec une bonne finalité ou une bonne morale/leçon à la fin ».

Tu trouveras, si cela t’intéresse, toutes les infos ici.

Après avoir parlé de mes livres fétiches et de mes amis, je me suis laissée tenter par le nouveau thème, bien qu’il ne m’intéressait guère de prime abord.

 

Des collections, comme beaucoup, j’en ai fait quelques unes, ces dernières évoluant en même temps que mon âge.

J’ai d’abord collectionné les bougies, de toutes formes. on a fini par les brûler avec ma fille qui adore ça aussi.

Puis les bouteilles de parfum. Les formes des flacons m’hypnotisaient. La manière dont ils captaient la lumière, la couleur même du liquide. J’en ai eu un certain nombre, tous ont  fini à la poubelle après un énième déménagement.

J’ai également collectionné les figurines de chevaux. Même si elles ne sont pas exposées je les ai conservées. Solenn joue avec parfois, m’en a détruites quelques unes aussi mais c’est le signe qu’elles continuent de vivre au sein de la famille. Puis les cochons. Les gruik, les « Babe ». Mais je m’en suis lassée, il en reste quelques vestiges, les plus attentifs les auront remarqués chez moi, mais c’est une passade appartenant réellement au passé.

Mes collections les plus importantes toutefois ne sont pas de celles que l’on peut afficher dans une vitrine. Plutôt de celles qui font la personne que je suis devenue aujourd’hui.

J’ai tout d’abord collectionné les écoles : pas loin de 6 entre mes années de maternelle et celles du primaire mais fort heureusement un seul collège (génial) et un seul lycée (horrible). Quant à la fac, 3 auront émaillé ma vie d’étudiante : Besançon Strasbourg et Toulouse, même si pour cette dernière j’avoue que je n’en aurai pas ciré les bancs….

J’ai collectionné les déménagements également : 13 uniquement avec mes parents, auquel on en rajoute 4 dans ma vie d’adulte : 2 dans Toulouse intra-muros, Tournefeuille et fonsorbes enfin pour un moment je l’espère !

J’ai également collectionné, fut un temps dans ma vie d’adolescente, les correspondants grâce à un organisme qui s’appelait IPF (International Pen friends) qui mettait en relation des personnes de tous pays. J’ai ainsi eu des échanges avec des australiens, des américains, des anglais, des personnes d’Asie dont je ne me souviens pas le pays. j’avoue aussi : à l’époque je n’arrivais pas à suivre le rythme de l’écrit (internet n’existait pas) et les liens se sont distendus. Cela aura toutefois eu le mérite de faire travailler mon anglais trop scolaire à mon goût. Et malgré tout, j’ai conservé encore maintenant un lien très particulier avec une correspondante de Prague, Alena, avec laquelle je suis toujours en contact ; nous échangeons de manière très régulière.

Je collectionnais et je collectionne toujours les petites notes que je prends ça et là sur tout et n’importe quoi :  les paroles drôles de mes enfants,  certains ressentis,  les résumés de films ou de livres …. Mes notes actuelles  sont beaucoup moins manuscrites, ordinateur oblige, mais toujours aussi nombreuses.

Je collectionne enfin, encore et toujours, les écrits. Nouvelles, début de texte, texte d’humeur, parfois d’humour. C’est une collection comme les autres. Un poil envahissante, mais enrichissante !

(sinon, je collectionne aussi les paroles malheureuses, les gaffes, parfois les désillusions, mais aussi les sourires, les fous rires, les rêves, les éclairs dans les yeux de mon fils et les étoiles, pour le moment, dans ceux de ma fille).

 

4 thoughts on “MemoreM semaine 4 :

  1. Cécile C

    Bonjour,
    Je trouve que collectionner les éclairs dans les yeux de ton fils et les étoiles dans ceux de ta fille est une magnifique collection … collection à la fois éphémère et de celles que l’ont oublient jamais !
    Bon mercredi

    Reply
    1. Stéphanie Post author

      alors je t’avoue que les éclairs parfois, cela m’électrise, mais tu as raison, on ne risque pas de les oublier 😉

      Reply
  2. Emilie

    J’aime bien ton texte et toutes tes collections qui finalement t’ont permis d’être ce que tu es aujourd’hui.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.