la boule au ventre

By | 11 novembre 2017

Absente depuis quelques semaines, je l’ai laissée s’installer sans même m’en apercevoir.

La sensation est étrange au départ, elle donne l’impression de ne plus être totalement seule en soi. On ne se reconnaît pas toujours dans ce qui serre, là, juste au fond du ventre. On ne se comprend pas toujours à se réveiller à 2h00 du matin comme s’il en était 4 de plus, les yeux écarquillés à fixer un plafond que l’on ne voit pas.

La boule au ventre

Elle t’attrape au moment où tu t’y attends le moins, au détour d’un sourire et d’une émotion forte.Veut t’enlacer lorsqu’il n’y a plus aucun bruit ou lorsque ce dernier est assourdissant. Se rappelle à toi le premier jour de tes vacances pour ne plus te lâcher avant le dernier. Elle t’empêche de respirer, elle te panique, elle fait son petit nid, semblant ne plus vouloir partir, voulant même prendre ta place, devenir toi ! tromper tes amis, ta famille, tes collègues, leur faire croire que tu n’étais pas celle qu’ils croyaient mais que ta personnalité réelle, c’est elle.

une boule aux multiples visages

Il serait illusoire de croire que cette boule ne revêt qu’une forme. Au contraire, elle est sans visage, la valar Morghulis de ton inconscient : l’insomnie est son apparence la plus commune, elle s’installe tranquillement entre tes draps, entre ta moitié qui elle ronfle consciencieusement de 23h à 06h00 et Morphée qui n’a plus de place à se frayer jusqu’à ta toi.

Elle apparaît parfois le long de tes joues, de tes yeux au sol où elle s’écrase en autant de gouttes de désespoir.

Elle s’infiltre sur tes envies qui se flétrissent, sur ta confiance qui s’étiole, sur tes croyances qui s’effacent, sur ton sourire qui s’évanouit.

des raisons propres à chacun

le terreau de développement de cette boule est propre à chacun d’entre nous. Le mien est un doux mélange de travail personnel douloureux et d’environnement professionnel aux tendances destructrices. Si j’arrivais à gérer le premier, le second est beaucoup plus problématique…  Je me braque, je me renferme, je pleure, beaucoup, je n’ai pas de fenêtre de sortie. je ne dors plus, je bloque, je bugue. Je survis.

Une prise de conscience

et ce WE, une prise de conscience. La vie est courte, ais-je le temps à me la laisser subtiliser par des éléments extérieurs? Ais-je envie de la voir s’envoler sans moi? Vais-je prendre le chemin qui ne me correspond pas ou au contraire tracer ma propre route? Ces questions tournent, je sais que je suis à un véritable virage de ma vie, j’ai les 42 automnes qui viennent frapper à la porte et je suis lasse de subir sans m’affirmer.

Alors je réfléchis et espère enfin saisir la Vie à bras le corps avec la même force que celle de mes rêves.

Et faire exploser cette boule tel un soleil fatigué de n’avoir pas réussi à me brûler.

 

 

Si tu veux partager, n'hésite pas !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

2 thoughts on “la boule au ventre

  1. Nath

    Qu’elle explose pour disparaître à jamais …s’il faut aider moi je t’appelle tous les jours 😍

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *