mes films d’Avril

By | 2 mai 2018

Comme je tente de le faire avec mes lectures, je vais vous présenter mes supers films ou séries du mois. Du vieux jamais vu, du vieux revu par plaisir, du neuf découvert, du vieux qui a quand même vachement vieilli… bref, y en aura pour tous les goûts, surtout les miens !

 

Indian Palace

L’Angleterre n’est plus faite pour les seniors, même la retraite se délocalise ! Plusieurs retraités britanniques coupent toutes leurs attaches et partent s’établir en Inde, dans ce qu’ils croient être un palace au meilleur prix. Bien moins luxueux que la publicité ne le laissait entendre, cet hôtel délabré au charme indéfinissable va bouleverser leurs vies de façon inattendue.

Rien que les présences de Judi Dench et Maggie Smith valent le détour. Nous n’avions pas grand chose à regarder, aussilorsque mon ours m’a proposé ce nouveau visionnage, c’est avec un immense plaisir que j’ai accepté et que je m’y suis replongé !

 

Indian Palace – Suite royale

Maintenant que l’hôtel Marigold affiche complet, ses directeurs, Muriel Donnelly et Sonny Kapoor songent à l’agrandir. Ils ont justement trouvé l’endroit idéal pour ouvrir un deuxième établissement. Tandis que le projet avance, Evelyn et Douglas qui travaillent désormais à Jaipur, se demandent où leurs rendez-vous réguliers autour des délices de la cuisine indienne vont les mener. Norman et Carole essaient de maîtriser les difficultés d’une relation exclusive, et Madge hésite entre deux prétendants aussi intéressants l’un que l’autre. Récemment arrivé, Guy Chambers trouve sa muse en la personne de Mme Kapoor la mère de Sonny, pour écrire son nouveau roman. Sonny doit très bientôt épouser Sunaina, l’amour de sa vie mais il est de plus en plus absorbé par le nouveau projet d’hôtel, qui exige tout son temps… Seule Muriel pourrait peut-être avoir des réponses : personne n’a de secret pour elle. Alors que le grand jour approche, l’ivresse de la préparation d’un mariage traditionnel indien s’empare de tout le monde…

Forcément, en se plongeant dans le premier opus, le second a rapidement suivi, pour le même plaisir et ma petite larme à la fin. Franchement Maggie Smith …

Wonder

August Pullman est un petit garçon né avec une malformation du visage qui l’a empêché jusqu’à présent d’aller normalement à l’école. Aujourd’hui, il rentre en CM2 à l’école de son quartier. C’est le début d’une aventure humaine hors du commun. Chacun, dans sa famille, parmi ses nouveaux camarades de classe, et dans la ville tout entière, va être confronté à ses propres limites, à sa générosité de coeur ou à son étroitesse d’esprit. L’aventure extraordinaire d’Auggie finira par unir les gens autour de lui.

D’après ma blogopine Agoaye, le livre est meilleur,il faudra donc que je m’y plonge car j’ai beaucoup aimé le film. Mais qu’est ce que j’ai chialé … les enfants de l’école, la grande soeur, la mère…. bref tout est prétexte à chougner comme une madeleine….

Blue Jasmine

Alors qu’elle voit sa vie voler en éclat et son mariage avec Hal, un homme d’affaire fortuné, battre sérieusement de l’aile, Jasmine quitte son New York raffiné et mondain pour San Francisco et s’installe dans le modeste appartement de sa sœur Ginger afin de remettre de l’ordre dans sa vie.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas regardé de Woody Allen, trop proche de Lellouche pour moi, synonyme de trop chiant (je dois être intellectuellement allergique à ce genre cinématographique). Mais voilà, Kate blanchett étant l’une de mes actrices préférées et celle de mon homme en passant, quand il m’a proposé ce film, j’ai accepté sans aucune hésitation. Et c’est une jolie découverte : les aller-retour entre le passé et le présent, le personnage  complexe joué par Kate Blanchett font de ce film une petite réussite !

Problemos

Jeanne et Victor sont deux jeunes Parisiens de retour de vacances. En chemin, ils font une halte pour saluer leur ami Jean-Paul, sur la prairie où sa communauté a élu résidence. Le groupe lutte contre la construction d’un parc aquatique sur la dernière zone humide de la région, et plus généralement contre la société moderne, la grande Babylone. Séduits par une communauté qui prône le « vivre autrement », où l’individualisme, la technologie et les distinctions de genre sont abolis, Jeanne et Victor acceptent l’invitation qui leur est faite de rester quelques jours. Lorsqu’un beau matin la barrière de CRS qui leur fait face a disparu…la Communauté pense l’avoir emporté sur le monde moderne. Mais le plaisir est de courte durée…à l’exception de leur campement, la population terrestre a été décimée par une terrible pandémie. Ce qui fait du groupe les derniers survivants du monde. Va-t-il falloir se trouver de nouveaux ennemis pour survivre ?

Un petit film sans prétention qui vaut par une jolie interprétation d’Eric Judor et Blanche Gardin irrésistible Gaya. ça ne casse pas 3 pattes à une dinde, mais on a souri à plusieurs reprises et la soirée est passée relativement vite.

 

Il y en a eu d’autres films d’avaler, mais comme je viens tout juste de me décider à être plus rigoureuse sur le blog, j’avais oublié de les  noter ! RDV le mois prochain 😉

Si tu veux partager, n'hésite pas !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *